Notre engagement


Quelle relation choriste/chœur au sein de notre ensemble ?

La relation chœur-choriste sur le plan musical.

Chaque chanteur au service du chœur - chaque chanteur de l’ECM a la responsabilité de mettre son propre travail musical au service des principes fondamentaux de l’interprétation musicale : principalement le travail du son de l’ensemble et de l’engagement rythmique.


Une posture de soliste au sein du pupitre - chaque chanteur, indépendamment de ses moyens vocaux, a vocation à les mettre au mieux au service de son pupitre et, à travers celui-ci, du chœur. L’autonomie est une valeur essentielle de l’Ensemble, qui permet à chacun de maximiser son apport au groupe en le fondant sur son aisance personnelle vis-à-vis de sa propre ligne de chant.
La démarche pédagogique de l’Ensemble vise à favoriser cette autonomie.

Impliquant un certain engagement - cette caractéristique de l’Ensemble implique un certain engagement physique (voix, posture) et aussi une certaine responsabilité. L'attention, la disponibilité, l’écoute, la participation à l’ensemble du programme proposé en sont des éléments clefs, ainsi que l’assiduité. Sur ce dernier point, la participation aux concerts peut être remise en cause en cas d’absences répétées aux répétitions en tutti ou en pupitres.

La progression compétence/plaisir comme objectif - cet engagement important est récompensé d’une part par le plaisir pris ensemble et aussi par la progression collective et individuelle qu’il entraîne. Ceci est renforcé par la solidarité entre les membres de l’Ensemble, directeur musical compris, qui peuvent intervenir comme autant de ressources, en fonction des compétences, au service des axes de progrès perçus par les uns ou les autres comme nécessaires. Cet aspect est renforcé par le fait que les membres sont invités à faire le point tous les ans afin de trouver les moyens, individuellement ou solidairement, de déterminer les axes de progrès.

La relation chœur-choriste sur le plan de la vie du chœur.

On fait tout autre chose que chanter pour pouvoir tous chanter - sur le plan organisationnel, l’ensemble des tâches élémentaires nécessaires au fonctionnement de l’ensemble (environ 120 à ce jour) est réparti en groupes homogènes appelés « quartiers » (communication, concerts, logistique...). Chaque membre de l’ensemble est tenu de s’affilier à au moins un quartier pour la saison en cours, le CA veillant à ce que les quartiers soient raisonnablement pourvus en fonction du travail correspondant. L’ensemble des membres affiliés à un quartier constitue dès lors un groupe-ressource susceptible de contribuer aux tâches ressortissant à ce quartier. Un membre du CA est chargé de chaque quartier, avec la responsabilité de répartir les tâches entre ses affiliés, compte tenu des disponibilités et des compétences de chacun.